Nouvelle systématique pour la documentation de la sécurité au travail

H+ a révisé le concept et la documentation de la solution de branche Sécurité au travail et protection de la santé (STPS) afin de se conformer aux dix éléments du système de sécurité MSST.

MSST est l’abréviation d’«Appel à des médecins et autres spécialistes de la sécurité au travail». Il implique aussi la mise en place d’un système de sécurité dans les entreprises et d’un concept de prévention ciblée. Une procédure systématique permet d’éviter les accidents ainsi que les maladies professionnelles et donc des souffrances, des absences et des coûts. Pour chaque élément MSST, une liste de contrôle comportant un bref descriptif et le déroulement du processus permet de faciliter la mise en œuvre dans l’entreprise. Les documents relatifs à chaque élément sont disponibles sur le site Web de H+ à la page consacrée à la solution de branche Sécurité au travail et protection de la santé (STPS). Les directives MSST doivent être appliquées par:

  • les entreprises présentant des risques particuliers et employant 10 personnes ou plus,
  • les entreprises ne présentant pas de risques particuliers et employant 50 personnes ou plus,
  • les entreprises présentant des risques particuliers et employant moins de 10 personnes, moyennant des exigences réduites.

Commission technique et groupe spécialisé STPS
Mariette Gretler, de l’Hôpital de Bülach, a pris la succession de Barbara Schunk au sein de la commission technique. Elle assume la co-présidence de la représentation patronale. Le groupe spécialisé a achevé les lignes directrices relatives à la mise en œuvre dans les entreprises de la solution de branche Sécurité au travail et protection de la santé. Il a attribué les documents correspondants aux dix éléments du système de sécurité MSST.

Protection de la maternité: check-lists pour une évaluation autonome
La protection de la maternité a constitué un thème important pour les entreprises, les groupes techniques et les experts en 2018 également. Une entreprise comportant des activités à risque pour la mère et l’enfant doit procéder, avant l’engagement de femmes, à une évaluation des risques dans le département concerné conformément à l’ordonnance sur la protection de la maternité. La solution de branche Sécurité au travail et protection de la santé de H+ propose à cet effet onze check-lists spécifiques aux professions, qui permettent aux entreprises d’évaluer une grande partie des postes de travail sans recourir à des spécialistes (médecin du travail, hygiéniste du travail). Le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) a procédé une nouvelle fois en 2018 à l’examen de la documentation et des check-lists relatives à la protection de la maternité et les a qualifiées de «très bonnes».

Nouvelles page Web et documentation
Le basculement de l’ensemble de la page STPS sur le nouveau site Web de H+ à mi-octobre a représenté l’un des gros chantiers en 2018. Plus de 150 documents ont été répartis entre les dix éléments MSST et sont désormais plus faciles à trouver.
La page a été complétée par la documentation relative à la protection de la jeunesse, aux risques psychosociaux et au concept d’urgence. Le thème de la protection de la jeunesse a été révisé en raison des nouvelles règles sur les catégories d’âge.

Nouveaux membres
En 2018, la solution de branche a enregistré l’arrivée de nombreux nouveaux membres qui représentent une hausse de 20'000 employés en équivalents plein temps. Cette augmentation est due principalement à l’adhésion de l’Hôpital universitaire de Bâle, de l’Hôpital cantonal de Bâle-Campagne et de plusieurs institutions de la région bâloise. Il est heureux que la solution de branche ait eu accès à la tribune des Meetings régionaux de H+ car la responsabilité de la sécurité au travail et de la protection de la santé incombe aux directions des membres. Une sensibilisation constante à ces thèmes ainsi qu’un appel à la responsabilité sont importants et nécessaires à tous les niveaux.

Défis pour 2019
Au début de l’année, une enquête a été menée auprès des coordinateurs à la sécurité concernant d’éventuelles lacunes et des propositions d’amélioration pour les campagnes annuelles. Les documents du classeur seront actualisés en 2019 et les doublons éliminés. Il est prévu en outre de le compléter avec des documents et des check-lists relatifs aux services ambulatoires dont l’importance va croissant.

Contact


Erika Schütz

Responsable technique Sécurité au travail, coordinatrice HOPE Suisse